TEMOIGNAGES D’ARTISTES

Lou-Ysar – Comédien, chanteur, auteur

Quand j’ai commencé, en tant que comédien chanteur, je me retrouvais à me produire dans des grands théâtres alors que j’avais une problématique vocale.
C’est ainsi que j’ai rencontré pour la première fois Jean-Francis Zermati. Ensuite, chaque fois que j’ai ressenti un besoin lié à mon évolution artistique, je me suis naturellement adressé à lui et à HARMONIQUES. Peu à peu mon travail s’est diversifié, j’ai mis en place des projets personnels. Ainsi, récemment, j’ai utilisé mes droits AFDAS pour prendre des cours de chant, et faire un coaching, comme comédien chanteur, avec Lydie Callier. J’ai fait des stages ponctuels, le week-end, pour en compléter d’autres. J’ai suivi un coaching d’écriture de spectacle avec Marie-Céline Lachaud. Mes relations avec Harmoniques, sous forme de cours individuels ou de stages sont toujours liées à des projets personnels ; cela m’a toujours aidé à les aboutir ou à rebondir en obtenant de nouveaux engagements.
Chez Harmoniques les intervenants sont dans le métier, à la fois dans sa dynamique et dans sa réalité.

Mérielle M – Interprète

HARMONIQUES est résolument tourné vers l’humain, vers l’authenticité artistique de chaque individu. Ce centre a la spécificité d’aider à ouvrir des portes intérieures en toute sécurité à l’aide d’outils précis véhiculés par des coachs expérimentés et bienveillants, sans aucun dogme. Aux artistes ensuite de faire leur chemin en toute liberté. Nous sommes loin du formatage de certains centres, dits, de formation.

Jean-Philippe C – Musicien, auteur-compositeur-interprète

HARMONIQUES, c’est une démarche unique. J’y ai trouvé un esprit, une intégrité, une vérité rare par rapport à nombre d’autres structures tentant de délivrer ce type de pédagogie.
C’est un stage exceptionnel, à tout point de vue. Les enseignements y sont extrêmement précis, étayés, éprouvés. Ils savent manier l’art de l’équilibre entre l’invitation à expérimenter des formes inconnues, donc inconfortables mais nécessaires, avec une bienveillance pédagogique subtile de très grande qualité.

Andoni I – Auteur, compositeur-interprète

Tout artiste devrait passer par HARMONIQUES. J’ai une gratitude pour cette structure qui ramène aux vraies valeurs. Dans un monde où tout se vaut, où l’ersatz et l’original sont interchangeables, elle remet les valeurs à leur place. Elle recentre le travail sur l’essentiel : l’artistique – c’est donc un travail sur soi, initiatique. Le nom le dit clairement : il s’agit de résonance, à un niveau pointu et supérieur; on est là au cœur de l’expression artistique. C’est une question d’intégrité. L’art n’est pas flou, il est au contraire précis, concret. Il suffit d’avoir la vision. Le subjectif à tout va engendre une perte de repères. La vision d’Harmoniques est un repère. Il en faudrait d’autres de cette force et de cette pertinence.

J’ai suivi le stage intensif «L’interprète en scène», avec Monique de Saint-Ghislain pour le corps, Marie Giraud pour le sensoriel, Lydie Callier pour la scène. Auteur avant d’être interprète. Il y a eu un déclic avec chaque intervenante. Marie, c’était l’idée de l’adresse : à qui on dit est plus important que ce qu’on dit; Monique, la reconquête de mon corps; Lydie, l’exigence animale, admirable.

Dès la sortie du stage, en juin 2012, j’ai chanté – avec une jouissance telle, que j’ai dès lors tout fait pour la retrouver en moi. D’abord par une discipline du corps, puis par le coaching (avec Marie, qui est mon référent, mon repère) et enfin grâce à l’énergie nourrissante de Lydie, avec qui je travaille le sur un tour de chant.

Je n’ai jamais rencontré une formation aussi forte, aussi pertinente, tant pour acquérir plus de maîtrise en tant qu’interprète, que pour travailler aussi précisément dans les profondeurs de l’expression. J’ai trouvé bien plus que ce que je venais chercher. Par rapport à mes objectifs, mon appétit a grandi au fur et à mesure, aujourd’hui j’ai une vraie boulimie de ce que propose Harmoniques !

Isabelle L.B – auteur, comédienne

Après deux ans d’absence du métier pour cause de maternité, j’ai eu besoin d’une remise à niveau en tant que comédienne. En création de spectacle, je cherchais en outre des outils pour la diffusion et je visais l’aide du FPS-Audiens pour mes supports de promotion. Dans ce cadre j’ai eu un entretien avec Marie Giraud, puis un autre avec Jean-Francis Zermati. J’étais très sûre de moi, consciente, mais blindée. Sans doute Jean-Francis a-t-il perçu la carapace. Cela a débouché sur un coaching d’interprétation autour du texte. Ensuite, quand j’ai répété mon spectacle, Marie Giraud m’a fait travailler en tant que comédienne. C’est une de mes rencontres de l’année. Elle est humaniste, elle sait de quoi elle parle, elle aide vraiment. J’ai avec elle un lien artistique et professionnel très fort ; je ne la lâche plus, et l’aventure continue ! Nous avons préparé ensemble la présentation de mon spectacle à Paris, à l’automne 2012. Avec elle et Jean-Francis Zermati, j’ai trouvé des gens très professionnels, carrés, qui ne mâchent pas leurs mots ; des gens curieux, attentifs et attentionnés, honnêtes, très à l’écoute.

Le travail travail fait chez HARMONIQUES m’a confortée dans mon identité et je suis revenue à des choses plus proches de moi. Mon spectacle en témoigne.

Elise D – chanteuse lyrique, contrebasse, création musicale

J’ai suivi plusieurs stages chez HARMONIQUES avec Lionel Sarrazin et Claudine Hunault, et pris des cours individuels.

Le travail avec Claudine m’a beaucoup portée. Peu de gens nous entraînent dans ces endroits où l’on ne sait pas pouvoir aller. Claudine travaille sur la présence scénique, la conscience de l’espace, le corps. Il y a aussi tout un travail sur les mots, la parole : comment ne pas être affectivement trop « collé » aux mots, comment trouver la bonne distance où le chant s’exprime. Il n’y a rien de scolaire dans la progression, elle nous amène à éprouver, traverser des expériences, être dans l’instant présent. C’est une recherche complémentaire du travail de technique vocale ; elle fait émerger la singularité, elle rend plus libre.

J’ai une part créative, je peux être contrebassiste de jazz, écrire de la musique, être interprète pour l’opéra. J’avais du mal à assumer cette identité multiple, à faire le lien de toutes mes approches, cela me freinait parfois.

Je dirais que le travail d’Harmoniques nous permet de nous révéler à nous-mêmes notre « pâte » d’artiste.